Strymon


Comme dans tous les milieux, il y a dans le monde de la pédale boutique des modes et des tendances, et quand une marque comme Strymon se fait une place aussi enviable sur les pedalboards des pros du monde entier en si peu de temps c'est qu'il y a bien une raison...
Cette marque, fondée sur les cendres de Damage Control, se spécialise dans le numérique de très haute volée avec composants et puces top niveau pour un rendu absolument bluffant et des possibilités extrêmement riches. L'architecture reste au service de la musique : pas de presets innombrables, pas de multieffets débordants de possibilités au détriment des effets individuels, ici tout est spécialisé et de très haute volée dans chaque domaine. Pour vous donner une idée d'à quel point ils prennent leur boulot à cœur, ils proposent trois modèles de delay dans leur gamme plutôt que de proposer celui qui fait tout mal...

Strymon Strymon
Strymon OB1 : 249 €
La Strymon la plus simple à régler ! Deux boutons pour le compresseur (niveau et compression), dont le son est très fidèlement dérivé des fabuleux racks de studio vintage, les compresseurs optiques dans le genre du Urei LA2A ou LA3A : si vous n'avez jamais essayé de brancher une guitare dans un rack du genre puis direct en console demandez donc à Jimmy Page ou Roger McGuinn ce qu'ils en pensent... Et en bonus on gagne un boost réglage en intensité et en fréquences (treble, mid ou flat).
Strymon Flint : 349 €
La Strymon pour les amoureux de sons vintage ! Un tremolo (à choisir entre le fameux Harmonic Vibrato des Fender brownface, celui de l'étage de puissance en 63 ou le classique circuit blackface 65) et une reverb (ils ont aussi mis une Hall et une Plate mais bien entendu c'est celle à ressort qui nous intéresse !), soit tous les effets dont vous aurez besoin si vous savez déjà vous servir de votre instrument !
Strymon Strymon
Strymon Brigadier : 349 €
Cette pédale de delay est spécialisée dans l'émulation de circuit analogique de type bucket brigade (d'où le nom), et d'ailleurs une DSP surpuissant est tout entier consacré à cette lourde tâche, pour arriver à un réalisme sans précédent. On gagne au passage tout la flexibilité du numérique, et la dégradation du signal est réglable dans les moindres détails. Même les plus amoureux de leur DM-2 vont trouver de quoi réfléchir très fort...
Strymon Ola : 349 €
Le chorus qui tue... Là encore le DSP est tout entier consacré au réalisme de l'effet, et les trois modes offrent trois effets très différents même si relativement voisins : chorus classique, multi façon tri-chorus de studio et vibrato calqué sur le Boss VB-2, défunte pédale qui connaît un succès énorme sur le marché du vintage.
Strymon Strymon
Strymon El Capistan : 349 €
Là où le Brigadier se spécialise dans la simulation de l'analogique, le Capistan est un écho à bande virtuel avec le même degré de réalisme. On retrouve carrément la simulation de multiples têtes de lecture et de pleurage, mais avec un tap tempo ! Vous vous rendez compte que je n'ai pas encore utilisé l'expression "le meilleur des deux mondes" ?
Strymon blueSky : 349 €
La plus belle reverb numérique du marché, voilà c'est dit ! Entre simulation ultra réaliste de ressorts et vagues de cathédrale, difficile de ne pas être inspiré par la profondeur de ces couleurs.
Strymon Strymon
Strymon Lex : 349 €
Quatre boutons et deux switches, on se croirait presque sur une pédale vintage... Mais sous le capot vous avez la puissance de calcul d'une fusée NASA juste pour reproduire à la perfection les vibrations hypnotiques d'une cabine Leslie !
Strymon Orbit : 349 €
Le flanger... Et oui, ce parent pauvre de l'effet est souvent résumé à un son de jet au décollage, tout juste bon à pimenter une intro, mais en réalité quand on dispose d'un bon, voire d'un très bon flanger, les possibilités sont extrêmement nombreuses et fascinantes. Le Orbit s'inspire de l'honorable A/DA vintage mais le catapulte vers les sphères de la finesse modulatoire façon Radiohead.Et puis évidemment il fait l'avion mieux que personne...
Strymon Strymon
Strymon Timeline : 499 €
Avec douze delays différents tous plus musicaux les uns que les autres, la Timeline est très bien placée pour s'imposer comme LA pédale de delay haut de gamme, tout en restant très intuitive d'utilisation. Si vous avez besoin d'un son qu'elle ne fait pas, c'est qu'il est temps de vous mettre au synthé...
Strymon Mobius : 499 €
Le Mobius est aux modulations ce que le Timeline est aux delays : l'alpha et l'omega, la petite boîte magique qui remplace tout votre pedalboard. On y retrouve les classiques de la marque (dont leur incroyable Leslie et leur vibrato harmonique à se pâmer), mais on y retrouve aussi des nouveaux effets de la marque, comme leur phaser, leur swell et leur filtre d'enveloppe. Si le Mobius ne suffit pas à vos besoins en modulation, pensez à vous engager dans la marine.
Strymon Strymon
Strymon Deco : 349 €
D'entrée, la Deco gagne des points pour l'originalité du concept. Il s'agit d'une émulation de magnétophone à bandes et des effets que permettait cette technologie d'enregistrement, qui fut un temps le seul moyen d'ajouter des effets à une guitare. Les deux côtés sont indépendants et proposent chacun un effet passionnant. à gauche, Tape Saturation reproduit l'écrasement sombre et très musical qu'amène la compression naturelle de la bande, tandis qu'à droite, Doubletracker est un delay très court qui joue sur la vitesse de défilement de la bande virtuelle, ce qui permet donc d'obtenir des effets genre flanger préhistorique ou slapback. Passionnant, et hautement addictif !
Strymon Big Sky : 529 €
Vous avez remarqué comme la reverb revient à la mode en ce moment ? Chaque marque y va de sa version, de la spring typique surf music à la "shimmer" la plus profonde et psychédélique. Mais pour ceux qui veulent toutes les reverbs dans leur meilleure version possible, il y a la BigSky ! Cette pédale est une sorte de multieffet autour de la reverb, avec 12 types différents et 2 processeurs uniquement consacrés à la profondeur de l'effet. Stockez vos trouvailles dans les 300 presets de la machine, mais soyez prévenus : vous allez avoir du mal à jouer sans une fois que vous aurez goûté au BigSky.
Strymon Strymon
Strymon D.I.G. Dual Digital Delay : 349 €
Strymon prend la mode du vintage à contre-pied et propose la DIG, qui est une double délai au son inspiré des racks numériques des années 80. On y retrouve le côté épais et légèrement glitchy de ces machines, et avec deux délais il y a de quoi créer de superbes ambiances à la Brian Eno.
Strymon Ojai : 176 €
A chaque fois que Strymon s'attaque à un type d'effet, ils sortent immédiatement le nouveau standard du domaine ! C'est exactement ce qu'ils viennent de réussir une fois de plus avec le Ojai : 5 sorties 9V à 500mA (de quoi alimenter un pedalboard moyen pour chaque sortie !), et les sorties sont séparées pour éviter les bruits de fond. Là où ça devient vraiment trop fort, c'est que la Ojai dispose d'une entrée 24V pour l'alimenter via le transfo fourni, mais aussi et surtout d'une sortie 24V pour alimenter une autre Ojai, ce qui veut dire que vous pouvez chaîner jusqu'à 5 Ojai en ne prenant qu'une seule prise de courant ! De quoi voir très largement venir pour tous vos délires pedalboardesques.

Retour à la page effets neufs...